14/07/2010

2 expressos / Takahama / Casterman / coll.écritures

2expressos

Benjamin est auteur de BD professionnel. Alors qu’il vit une période creuse sentimentalement, au début de la quarantaine, il se rend au Japon dans l’espoir ténu de retrouver une belle inconnue avec laquelle il a eu une relation furtive dix-sept ans auparavant. Leur rencontre sur un pont de Paris, leur idylle rapide, leurs ébats torrides et leur séparation inévitable ont laissé à Benjamin un goût d’amertume, peut-être le regret d’être passé à côté de quelque chose d’essentiel. L’intensité de leur courte relation l’a profondément marqué. Muni d’un mot d’adieu aux accents d’invitation pour seul indice, il se rend dans un bled du Japon. Les années ont passé, les indications s’avèrent insuffisantes. Il atterrit dans un café au milieu de nulle part. Le tenancier lui sert une boisson infâme. C’est le début d’une amitié entre les deux hommes qui s’échangent leurs expériences amoureuses et malheureuses. Le hasard faisant bien, ou mal, les choses, il se pourrait même que l’épouse de l’un soit la femme recherchée par l’autre. Ce récit intimiste sonne comme une métaphore, comme si ce que nous cherchons d’essentiel dans notre vie nous échappait et que nous ne soyons pas capables de l’identifier quand il se présente à nous. Sympathique et légère, cette histoire aux allures de roman à l’eau de rose montre pourtant une certaine consistance. « 2 expressos », par Takahama, aux éditions Casterman, collection écritures.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.