28/06/2010

Renaissance / Grand Prix, T.1 / Marvano / Dargaud

grandprix1

Rudolf Caracciola et Bernd Rosemeyer sont deux pilotes de courses qui ont écrit quelques unes des plus belles pages du sport automobile. Mais ce sont des pages très polémiques, car elles émanent des relents nauséabonds, ceux du nazisme. Au début des années trente, l’Allemagne connaît une poussée de fièvre fasciste. Le parti nazi s’impose. Adolf Hitler nourrit de noirs desseins. Il veut asseoir la suprématie nazie dans tous les domaines. L’un des plus spectaculaires est bien entendu celui des monstres rugissants, les bolides au volant desquels des homes défient la mort à chaque tournant. Les circuits sont hautement mortels. Les normes de sécurités importent peu. Seul compte l’exploit. Il faut aller toujours plus vite, quel qu’en soit le prix. Les compétitions attirent les foules qui se pressent par milliers pour assister aux courses. Hitler compte utiliser cet engouement à des fins de propagande. Ses instruments seront les pilotes. Rudy et Bernd, s’ils veulent continuer à rouler sous couleur allemande, devront se plier au dictat nazi. Leur engagement forcé ne présume en rien de leurs convictions idéologiques. Il y a là matière à une réflexion comparable à celle sur la participation d’Hergé au Soir volé pendant l’occupation. Le dessin épuré et fluide se marie superbement à une narration docu-fiction historique. Une BD bien dosée : « Renaissance », premier tome de « Grand Prix », par Marvano, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, grand prix, renaissance, marvano |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.