23/06/2010

Sextape / Cadène / Casterman / coll.KSTR

sextape

Thomas Cadène a pris un abonnement aux récits improbables. Après « Rosalinde », il publie « Sextape », une chronique sur le come-back médiatique d’une star déchue. Anja a été chanteuse vedette. Elle a tenu le haut de l’affiche jusqu’à sa révolte envers sa mère qui gérait sa vie au millipoil. Anja a tout perdu lorsqu’elle s’est émancipée. Mais elle a gagné une vie plus équilibrée, plus sage, plus austère. Elle s’est réfugiée dans une villa classieuse perdue dans un paysage rustique. Le patelin le plus proche est peuplé de gens simples, rustiques eux aussi. Anja coule des jours paisibles dans sa villa en compagnie de Gordon, son garde du corps qui n’est même pas son amant. Elle s’ennuie. Un jour, elle surprend un homme en train de l’observer avec des jumelles à travers sa large baie vitrée. Pris sur le fait, le pauvre Will n’a rien d’un voyeur ou d’un paparazzi. C’est juste un concours de circonstances. Gordon le relâche après que Anja lui ait fait une étrange proposition. Elle l’invite à continuer à l’observer à travers sa baie vitrée et, en contrepartie, une caméra filmerait le living de Will. Le décor est planté, le drame peut commencer. Car c’est bien un drame qui va se jouer mais on n’en saura peu de choses jusqu’à la toute fin d’un récit habilement construit, qui titille notre curiosité, presque notre voyeurisme. « Sextape », par Cadène, aux éditions Casterman, collection KSTR.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, kstr, sextape, cadene |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.