31/05/2010

Les enfants de l’envie / Piquet / Casterman / coll.écritures

enfantsenvie

Derrière ce titre emprunt de poésie se dissimule une réalité bien crue, celle de ceux que l’on a longtemps qualifiés de bâtards, ces enfants nés d’une histoire d’amour éphémère ou même d’un moment de folie passagère. Basile est l’un d’eux. Il a grandi avec sa maman et ne connaît de son papa que le prénom, Henry, et son origine américaine. Ses inlassables questions auprès de sa maman restent sans réponses. Basile n’en saura donc pas plus sur son père et a abandonné l’espoir de le voir un jour. Basile est un trentenaire lorsqu’il revient dans sa petite ville de Laon après une longue période passée à Paris. Il y retrouve son ami Rémi, qui souffre d’une phobie sociale sévère. Rémi se sent extrêmement mal à l’aise lorsqu’il est en présence de gens qu’il ne connaît pas. Il évite les foules et s’est dégoté un emploi de veilleur de nuit, bien solitaire. Un beau jour, le maire de Laon organise des retrouvailles avec les soldats américains qui ont libéré la France en 45. Il propose à Basile d’exposer ses toiles. Car Basile peint invariablement des images de cette Amérique idéalisée, comme pour combler ce manque de papa, un papa qui va peut-être enfin réapparaître. Le trait sobre et linéaire de Gabrielle Piquet anime avec fluidité un récit touchant, sensible, qui nous invite à briser les freins que nous nous infligeons et qui nous empêchent de nous épanouir. « Les enfants de l’envie », aux éditions Casterman, collection écritures.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, ecritures, les enfants de l envie, piquet |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.