12/05/2010

Adèle Blanc-Sec / film, beau livre, roman / Tardi, Besson, Finet, Legrand / Casterman

adele

A l’occasion de la sortie du film tiré des extraordinaires aventures d’Adèle Blanc-Sec, l’héroïne de Jacques Tardi, les éditions Casterman publient un roman adapté de l’œuvre et un beau livre établissant le parallèle entre le film et la BD. Luc Besson a réalisé une belle prouesse cinématographique qui lui vaut la bénédiction de Tardi et la reconnaissance du public. Il reprend l’intrigue des premiers albums d’Adèle Blanc-Sec et y insuffle de nouveaux éléments, telle qu’une expédition en Egypte qui éclaire le mystère de la momie avec qui Adèle discute dans son salon. Le film semble également prendre des libertés narratives et écorner certains aspects de la BD. Mais un film n’est pas une BD. Il est donc normal et légitime de réaliser une œuvre différente tout en respectant l’esprit du créateur original. C’est ce qu’a réussi Besson. L’histoire est donc différente. Dès lors, l’idée de décliner celle-ci en un roman s’est concrétisée sous la plume de Benjamin Legrand, dont Tardi avait adapté en BD le livre « Tueur de cafard ». Nul doute que la BD va s’attirer de nouveaux lecteurs. Et pour les aider à décoder l’univers très particulier et dense de Tardi, un beau livre signé Nicolas Finet propose une véritable plongée de l’étrange, dans la série de Tardi mais aussi dans le film de Besson, dont une passionnante comparaison centrée sur le personnage principal d’Adèle mais aussi sur la kyrielle de trognes imaginées par Tardi.

 

Commenté par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legrand, casterman, besson, tardi, adele blanc-sec, finet |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.