07/05/2010

Le Bleu est une couleur chaude / Maroh / Glénat / coll.Hors collection

 

bleucouleurchaude

Les quelques imperfections graphiques se font rapidement oublier au profit d’un récit prenant, criant de vérité, une œuvre aboutie, d’une maîtrise hallucinante. Car Julie Maroh publie ici son premier album, après s’être essayée trois fois à l’autoédition. Le sujet bouscule l’ordinaire. Clémentine, une adolescente de quinze ans, se découvre des penchants homosexuels. Elle a du mal à intégrer cette dimension de son être mais ne peut réprimer des sentiments qui s’imposent à elle, la submergent. Clémentine fait une rencontre déterminante. Disons-le franchement, elle a coup de foudre en croisant une fille aux cheveux bleus. A partir de cet instant commence un profond questionnement qui la conduira à s’accepter telle qu’elle est. Mais le chemin de l’acceptation dans le regard des autres, de ses amis, de ses parents et de la société au sens large, ce chemin-là est long et parsemé d’embûches. Nous vivons un monde complexe pour lequel la catégorisation représente un refuge confortable. Ces repères nous évitent d’élargir notre champ de pensée, choyant notre paresse naturelle. Au-delà des clichés liés à l’homosexualité, et plus particulièrement féminine, Julie Maroh se joue des stéréotypes et nous livre une histoire bouleversante d’une justesse qui force l’admiration. Une resplendissante ode à l’amour : « Le Bleu est une couleur chaude », par Julie Maroh, aux éditions Glénat, collection Hors collection.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, maroh, le bleu est une couleur chaude, hors collection |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.