16/04/2010

Le Saigneur de Tiffauges / Corbeyran, Horne / Soleil

saigneurtiffauges

Illustre personnage de l’histoire de France, Gilles de Rais est un des exemple les plus criants de l’ambivalence de l’être humain. Seigneur reconnu par ses pairs et Maréchal de France associé aux victoires de Jeanne d’Arc, cet homme atypique a ensuite incarné l’horreur la plus abominable. Accusé de pratiquer l’alchimie et l’occultisme, d’être un adepte fervent du satanisme, il s’est rendu coupable de perversion et de crimes rituels effroyables, principalement sur des jeunes enfants, engloutis dans les murs du château de Tiffauges. Ces atrocités ont valu à Gilles de Rais le surnom de Barbe bleue et lui ont coûté un procès en sorcellerie. Il a finit sur le bûcher. C’était au quinzième siècle. De nos jours, un couple avec deux enfants visite la région de Tiffauges. Lors d’une halte sur le bord de la route, les enfants courent dans les bois. Au bout de quelques moments, les parents n’entendent plus leurs voix. Inquiets, ils se précipitent mais c’est trop tard, leur garçon a disparu et leur fille est hagarde, muette. Un an plus tard, jour pour jour, une nouvelle disparition d’enfant se produit, au château de Tiffauges cette fois. L’inspecteur Gilles Deray mène l’enquête. Ce récit passablement glauque met mal à l’aise. Les auteurs ont trouvé le ton juste et une parfaite adéquation entre un scénario percutant et un graphisme sombre à souhait. « Le Saigneur de Tiffauges », par Corbeyran et Horne, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, corbeyran, horne, le saigneur de tiffauges |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.