30/03/2010

Le Déclic, T.3 / Manara / Drugstore

En Amazonie, une secte organise ses activités dans une énorme coquille d’escargot. C’est un symbole riche de sens, qui évoque la régénérescence permanente, cyclique. La spirale se retrouve dans de nombreuses sociétés primitives ou évoluées en divers endroits de la planète. Le cycle de la vie est assuré par l’accouplement. Il est à noter que l’escargot est hermaphrodite. Mais trêve de considérations naturalistes. Dans cette forêt amazonienne, nous retrouvons Claudia, cette jeune femme de bonne éducation mais qui cache un naturel passablement dépravé. Il paraîtrait qu’un implant crânien lui stimule une zone hautement érogène lorsqu’il est activé par une commande à distance. Ce petit boîtier serait heureusement perdu. Claudia effectue un reportage sur cette fameuse secte de l’escargot. Ses adeptes se maintiennent dans un état pré-orgasmique constant qui favoriserait la communication avec l’univers. Le gourou est entouré de jeunes filles qui se masturbent sans cesse sans jamais atteindre l’extase. Nul besoin de préciser que cette BD s’adresse à un public averti. La succession de situations toutes plus affolantes les unes que les autres mettra assurément le lecteur en symbiose avec les adeptes de la secte. Le scénario n’est pas vraiment très développé. Par contre l’élégance du trait de Manara exalte le plaisir des yeux. « Le Déclic », troisième tome, par Manara, aux éditions Drugstore.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manara, drugstore, le declic |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.