17/03/2010

Si Doux Foyer / Le Borgne / Fluide Glacial

Dès la couverture, le ton est donné. Cet album d’humour noir s’en prend au phénomène de la pauvreté qui se manifeste tout particulièrement par l’augmentation du nombre de SDF, les Sans Domicile Fixe. Mais si l’auteur se moque ostensiblement des SDF, il tire aussi à boulets rouges sur ceux qui ne le sont pas et qui le seront peut-être un jour. Ceux-là passent tous les jours devant des sans-abri est ne leur jette pas un regard ou alors un bien méprisant et réprobateur. Ils ne s’imaginent pas un instant qu’ils pourraient bien se retrouver à leur place, selon les caprices du destin. Sous une bonne couche d’humour grinçant, c’est une invitation à l’empathie que l’auteur nous lance. Nous sommes tous des êtres humains. Nous ne valons ni plus ni moins les uns que les autres. Nos torts et nos travers prennent seulement une autre couleur, que nous soyons désoeuvrés ou nantis. Pour dire les choses crûment, un con reste un con, qu’il soit riche ou pauvre. Un chic type sera toujours un chic type, quelle que soit sa santé financière. Mais c’est plus rare. Comme disait Coluche, « les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ». C’est cet esprit frondeur et impertinent qui sous-tend cette BD en symbiose avec la crise et servie par un trait qui rappelle furieusement celui de Reiser. « Si Doux Foyer », par Le Borgne, chez Fluide Glacial.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fluide glacial, si doux foyer, le borgne |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.