13/03/2010

L’Île sans nom / Samurai, T.5 / Di Giorgio, Genêt / Soleil

Dans le Japon médiéval, le samouraï Takeo est à la recherche de son frère. Il a reçu une information indiquant qu’il pourrait le trouver sur une île sans nom peuplée d’habitants malades ou vieux. L’étrangeté de cette population pourrait bien s’expliquer aussi par les visites régulières du seigneur Nobunaga. Ce maître exécrable prélève un lourd impôt qu’il veut bien restituer si son champion et battu par le champion local. Tous les jeunes braves qui s’y sont risqué ont perdu la vie. Takeo assiste à l’arrivée de Nobunaga. Les villageois n’ont plus de combattant à proposer. Ils n’ont plus non plus l’impôt à verser. Leur sort s’annonce sous de tragiques auspices. Evidemment, on s’attend à ce que Takeo devienne leur champion. Mais ce n’est pas là que réside le véritable attrait du récit. Ce sont surtout les multiples personnages qui apparaissent, aux facettes très variées. Et puis il y a Shobei, le champion du seigneur Nobunaga, une fine lame qui a tout perdu dans la vie. Shobei n’a plus aucune attache en ce bas monde depuis un drame personnel. Maître dans le maniement de l’épée, il recherche l’adversaire qui le surpasserait et mettrait dignement un terme à sa triste existence. Le graphisme élégant de ce récit prenant vous incitera à découvrir la série entière, en attendant la parution du sixième et la conclusion du combat. « L’Île sans nom », cinquième tome de « Samurai », par Di Giorgio et Genêt, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, di giorgio, genet, samurai, l le sans nom |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.