24/02/2010

Le Chien Blanco, T.2 et T.3 / Taniguchi / Casterman / coll.Sakka

Nous aurons attendu plus de dix ans avant de voir paraître ce troisième tome en français, alors que les deux premiers bénéficient d’une réédition avec de nouvelles couvertures. Un quatrième devrait bientôt conclure la série. Cette création de Taniguchi dénote avec l’ensemble de son œuvre qui se révèle plutôt contemplative et introspective. Ici, nous suivons les traces d’un chien aux facultés exceptionnelles, fruit de manipulations génétiques. Nous sommes dans une des républiques de l’ancien bloc soviétique, une république frustrée de son statut au sein de la communauté des états indépendants. Car elle ne l’est justement pas, indépendante. L’armée a donc décidé de prendre les choses en main et de développer dans le plus grand secret une arme redoutable qui lui assurerait une victoire dans une guerre d’indépendance. Ceci alors que le gouvernement poursuit des négociations pacifiques pour arriver au même résultat sans savoir qu’une unité de chien de combat d’élite se constitue dans des laboratoires militaires. Blanco est le chien le plus abouti, mais il s’est échappé. Dans sa course folle, sa force se décuple. Il déjoue tous les pièges et décime des unités entières. Il devient une arme effroyable et incontrôlable. Un récit d’action qui s’attache aussi aux motivations. « Le Chien Blanco », par Taniguchi, aux éditions Casterman, collection Sakka.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, taniguchi, sakka, le chien blanco |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.