11/01/2010

Sun Ken Rock, T.7 / Boichi / Bamboo / coll.Doki Doki

Et c’est reparti pour un round de bonne baston extrême. Cette manga avait commencé sur d’excellentes bases avec une mise en place originale. Un jeune Japonais désoeuvré s’embarque pour la Corée dans l’espoir d’y conquérir le cœur de sa belle. Il intègre de manière fortuite un petit gang de voyous alors que de son côté la jeune fille est devenue policière. Cette situation annonçait bien des rebondissements et nous y avons eu droit. Chemin faisant, le récit multiplié les scènes de bagarres, de plus en plus violentes. Nous atteignons à présent des sommets, au détriment du fond moral qui s’amenuise sans toutefois complètement disparaître. Lors des affrontements, les échanges verbaux se révèlent porteurs de sens, même s’il nous échappe parfois. Et puis, l’on sent bien que derrière cette fumée de plus en plus âcre et épaisse se dissimule toujours l’intention initiale de l’auteur. Reste à s’assurer que lui-même ne soit pas égaré sur les voies du conformisme et de l’intérêt économique pur et simple de plaire à un certain lectorat. Le public japonais est fort catégorisé. Les jeunes ados friands de combats spectaculaires et interminables sont légion. Ils constituent une part de marché importante. Continuons à croire que cette série échappe au cliché et à la facilité commerciale. Le septième tome de « Sun Ken Rock », par Boichi, est paru chez Bamboo, collection Doki Doki.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bamboo, sun ken rock, boichi, doki doki |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.