07/01/2010

Des souris et des hommes / Bertola, Steinbeck / Delcourt / coll.Mirages

John Steinbeck figure parmi les témoins les plus poignants et les plus fidèles de la misère humaine causée ou amplifiée par la crise économique de mille neuf cent vingt-neuf. « Les raisins de la colère » ou « Des souris et des hommes » sont deux de ses romans les plus connus et qui prennent racine dans cette période difficile de l’histoire des Etats-Unis. S’attaquer à ce monument de la littérature n’est pas une mince affaire. Pierre-Alain Bertola a choisi une technique graphique en noir et blanc, du lavis à l’encre de chine des plus maîtrisés. Le résultat se révèle esthétiquement superbe. Quant au récit, il fait partie de notre patrimoine. Bertola colle au plus prêt de l’œuvre originale tout en épurant le texte avec science. Le travail de l’artiste, notamment le sculpteur ou l’écrivain, est souvent le plus ardu lorsqu’il doit extraire l’essentiel d’une masse. C’est un peu ce qu’a fait Bertola. Il a gardé la substantifique moelle des dialogues, sans en changer une virgule. Et ça marche. L’histoire nous est connue mais nous entrons pourtant complètement dans cette BD. Nous ressentons les conditions de vie de Lenny, le gentil colosse qui perd son contrôle en cas de stress, et de son ami George, un malin et courageux bonhomme qui ira jusqu’au bout de la fidélité dans l’amitié. « Des souris et des hommes », par Bertola, aux éditions Delcourt, collection Mirages.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delcourt, mirages, des souris et des hommes, bertola, steinbeck |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.