31/12/2009

A l’ombre du monde / Marc Vlieger / Delcourt / coll.Mirages

Les signes que notre mode de vie ne peut pas durer éternellement ne manquent pas. Nous consommons trop et trop vite. L’alarme est donnée. Les défis environnementaux se font ressentir avec plus d’acuité chaque année. L’échec du sommet de Copenhague est révélateur. Nos dirigeants n’ont pas encore réellement pris conscience de l’importance d’une vision à long terme . C’est un peu comme si nous nous trouvions dans un bus qui fonce à tout allure vers un mur et que les passagers crient au chauffeur de s’arrêter mais que celui-ci décide de simplement ralentir un peu. Et nous foncons toujours droit dans le mur. Le rythme de la vie s’est fort accéléré ces dernières décénies, nous ne prenons plus le temps de réfléchir. Certains d’entre nous se sentent extrêmement inconfortables et aspirent à réduire l’allure. C’est le cas de Joseph. Joseph a senti, il y a une vingtaine d’années, que la machine s’emballait. Une alarme a résonné dans sa tête. Il a alors fuit, jusqu’à trouver son coin de paradis dans un bois au-dessus d’une bourgade française, un endroit tranquille, paisible. Et la vie s’écoule sans  heurts. Un jour, la machine humaine a rattrapé Joseph. Les édiles de la région comptent bien rentabiliser ce petit bout de forêt, jusque là préservé. Rien ne sert de fuir, le monde nous appartient. Et il nous appartient de le changer. « A l’ombre du monde », par Marc Vlieger, aux éditions Delcourt, collection Mirages.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delcourt, mirages, a l ombre du monde, vlieger |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.