28/12/2009

Le Commun des mortels / Le Tueur, T.7 / Jacamon, Matz / Casterman / coll.Ligne Rouge

Le Tueur est dans de sales draps. Sa vie est en danger. Il a traité avec des clients qui ne jouent pas franc jeu et ont décidé de sé débarasser de lui. Le pire c’est que deux camps veulent sa peau. Il n’en mène pas large. La fuite n’est pas une solution. Tôt ou tard, il se fera buter. Il connaît le métier. Il sait que si un contrat est conclu sur sa tête, il sera honoré. Sa seule chance de s’en sortir, c’est que les commenditaires renoncent ou soient éliminés. Il décide alors de tirer avantage de ce qui semble a priori un sérieux problème, à savoir le fait que la menace vienne de deux côtés. Il va dresser ses adversaires l’un contre l’autre. La partie n’est pas gagnée et risque bien de se solder par un meurtrier fiasco. Mais il n’a pas d’autre alternative. Il fait appel à des ressources telles que des contacts fiables et des amis sincères, au risque de les mettre en danger. Plus introspectif que les autres albums de la série, ce septième tome confirme l’excellent niveau de ce polar noir. Il démontre la capacité des auteurs de se renouveller en restant fidèle à leur univers et au héros. Le gain en consistance est appréciable. Le tueur devient plus humain à nos yeux, même si il n’en reste pas moins un froid calculateur, un assassin professionnel. « Le Commun des mortels », septième tome de « Le Tueur », par Jacamon et Matz, aux éditions Casterman, collection Ligne Rouge.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, matz, ligne rouge, le commun des mortels, le tueur, jacamon |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.