18/12/2009

Le Mont perdu / Malefosse, T.2 / Gelot, Dermaut / Glénat / coll.Vécu

Au seizième siècle, l’Europe est en proie à des guerres de religions et des conflits entre nations d’une rare intensité. Les retournements de situation sont nombreux, de même que les trahisons et changements d’alliances. Il n’y a pas place pour les modérés, les indécis ou les humanistes. Dans cette tourmente générale, nous suivons deux hommes dont le destin nous est déjà connu. Il s’agit de Gunther et Pritz, deux Allemands que nous suivons par ailleurs dans la série originelle « Les Chemins de Malefosse ». Nous découvrons à présent les années précédentes et la naissance de leur amitié. C’est justement dans ce deuxième album que leue rapprochement va devenir effectif. Au départ antagonistes, Gunther et Pritz se découvrent des points communs, surtout depuis que Gunther comprend qu’il a été abusé par un huguenot, chef de file du calvinisme, dont il servait d’escorte. L’objet de la quête que tout bon récit se doit d’avoir pour moteur à l’intrigue, cet objet donc, est une invention qui permet d’améliorer les armes à feu. C’est pour se l’approprier qu’un mystérieux assassin a tué le père armurier de Gunther. La poursuite de tous les protagonistes nous mène vers l’Espagne, dans les Pyrénées. Un dessin irréprochable mais un récit un peu faible : « Le Mont perdu », deuxième tome de « Malefosse », par Gelot et Dermaut, aux éditions Glénat, collection Vécu.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, vecu, le mont perdu, malefosse, gelot, dermaut |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.