08/12/2009

Clover, T.7 / Hirakawa / 12 bis

Les mangas ont cette particularité qu’ils s’adressent de manière assez évidente à un public bien déterminé. Il y a pour cela des codes narratifs convenus. Il y ainsi les mangas pour filles, ou pour garçons ou encore pour les ménagères ou les businessmen. Les auteurs ont développé des histoires dans un carcan serré  qui soit bride l’imagination soit au contraire peut se révéler un puissant stimulant. C’est la cas de « Clover », un manga qui s’incrit dans la lignée des « Slamdunk » et autre « Racaille Blues », une succession de combats entre lycéens féroces. La mise en scène récurrente n’a d’autre but que de magnifier des valeurs telles que l’honneur, la persévérance, l’honnêteté, la fidélité, l’amabilité … tout cela dans le chef de graines de voyous, des originaux faussement en marge de la société. Le lecteur se surprend à tomber dans le panneau. C’est tellement bien raconté, on s’y engouffre et dévore les pages avec délectation. La franche camaraderie qui unit les protagonistes et la fraternité qui les soude met du baume au cœur dans un monde de brutes. Et puis, il y a les méchants qui deviennet sympathiques dès que l’on nous expose leurs motivations et que les malentendus sont levés. La cerise sur la gâteau, c’est l’histoire d’amour platonique, incompris, typiquement japonais. C’est brillant, dessiné avec soin, et on attend la suite avec impatience. « Clover », par Hirakawa, sept tomes sont parus aux éditions 12 bis.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clover, hirakawa, 12 bis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.