10/11/2009

Terreur / Duchâteau, Follet / Le Lombard / coll.Signé

Des millions de visiteurs ont poussé les portes du musée Madame Tussauds depuis leur ouverture il y a deux cents ans, une popularité jamais démentie. Ce succès est d’abord dû à l’insassiable curiosité des gens. Il faut remonter au temps de la Terreur, à Paris, pour connaître les origines du musée. A l’époque, Marie Tussaud tente de survivre comme tant d’autres aux effroyables exécutions bien souvent arbitraires. Marie dispose d’une matière première abondante pour prendre des moules des visages des guillotinnés, avec la complicité du bourreau. Mais les ennuis vont ariver et la menace devenir oppressante. Marie Tussaud s’est vue contrainte de prendre la fuite en Angleterre. C’est là qu’elle mis sur pied une exposition itinérante des reliques et des effigies des héros de la Révolution. Puis elle étendit son catalogue de célébrités. À une époque où les nouvelles étaient communiquée en grande partie par le bouche à oreille, l’exposition Madame Tussauds était une sorte de journal en trois dimensions, donnant un éclairage unique sur les événements mondiaux. Après des années d’errances, Marie finit par ouvrir son musée permanent. L’incommensurable talent de René Follet, un artiste trop discret, se donne à voir et à revoir avec admiration dans cette BD d’exception dont chaque case est un tableau fait de sensibilité et de beauté harmonieuse. « Terreur », par Duchâteau et Follet aux éditions Le Lombard, collection Signé.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : duchateau, follet, le lombard, terreur, signe |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.