09/11/2009

Ioen / Ténèbres, T.1 / Bec, Iko / Soleil

C’est un monde post-apocalyptique qui sert de décor à ce récit. Les hommes se terrent comme des chiens derrière de hauts murs. Avant, tout autour de ces remparts, il y avait des champs de maïs et de blés à perte de vue. Aujourd’hui, tout n’est plus que feux et ténèbres. Il y a néanmoins un espoir, incarné en la vneu d’un sauveur. La prophétie dit qu’un seul viendra par siècle, dans une armure de glace, tenant dans ses mains vengeresses le salut. Le premier est venu sur un destrier il y a bientôt cent ans, armé d’une simple lance de titane. Il s’est engouffré dans la grande faille pour les combattre et n’est jamais reparu. Nul ne connaît l’issue de son comabt titanesque. Puis les créatures ont disparu. Pendant une génération, on pensait alors qu’il les avait vaincues, avant qu’elles ne réapparaissent et ne recommencent à ravager les terres et à semer la terreur. Mais un nouveau sauveur est attendu. Peut-être est-il déjà né. Dans un village isolé au creu d’une vallée, un incendie ravage une maison. Un enfant est prisonnier des flammes. Il n’y a aucune chance de le sortir vivant du brasier. Ses parents assistent impuissants à l’effondrement de leur maison. C’est alors qu’un miracle a lieu. Leur fils Ioen apparaît nu et indemne au milieu du feu. Un récit prenant, construit avec originalité et fort joliment mis en images : « Ioen », premier tome de « Ténèbres », par Bec et Iko, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, bec, tenebres, iko, ioen |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.