06/11/2009

Terre Neuvas / Chabouté / Vents d’Ouest

L’univers des marins est l’un des plus rudes. De tous temps, c’est là que ce vit la grande aventure, celle qui mérite son nom. L’aventure et la prise de risque ont petit à petit disparu de notre quotidien. A fil des siècles, les avancées techniques et les connaissances en médecine ont réduit la part de risque dans nos vies. Puis sont venues sy ajouter les assurances en tous genres. De nos jours, le monde occidental est devenu des plus confortables. Mais en mer, à bord d’un voilier, quand il s’agit de braver les éléments en furie, plus question de superflu. Seuls comptent la maîtrise de soi et la connaissance de ses limites, sans oublier l’indispensable solidarité entre les membres d’un équipage. C’est à bord d’un voilier que nous embarquons pour découvrir ce récit oppressant de Chabouté, un huis-clos terrifiant. Des meurtres ont lieu à intervalles réguliers. L’assassin ne peut être qu’à bord et est forcément un des marins. La suspicion s’installe. La méfiance ronge les esprits. Une ambiance malsaine domine les relations humaines. Chabouté nous gratifie une fois encore d’une superbe récit en noir et blanc, avec toute la force de narration que l’on retrouve dans les BD de Comès. La conclusion de cette intrigue noire à souhait peut être qualifiée à la fois de morale et d’amorale. Une question éthique, un cas de conscience va se poser pour chacun des marins. « Terre Neuvas », par Chabouté, aux éditions Vents d’Ouest.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

22:11 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chaboute, vents d ouest, terre neuvas |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.