30/07/2009

Harding was here, T.1 / Adam, Midam / Quadrants

Le dessinateur de Midam signe ici un scénario original et qui dénote de sa production habituelle. Le trait semi-réaliste d’Adam sert parfaitement ce récit sympathique. Harding est un richissime amateur d’art. Comme bien des milliardaires, il ne sait plus quoi inventer pour briser la monotonie. EH bien, lui, il a trouvé un bon filon. Car Harding est aussi un redoutable bricoleur. Il a mis au point une machine à voyager dans le temps. Sa petite idée, c’est de remonter à l’époque où les futurs génies de la peinture en étaient à leur débuts et de leur acheter à vil prix un croquis ou une toile qui, une fois rapatriée dans le présent vaudrait son pesant d’or. Mais la concrétisation de cette iéde astucieuse occasionne quelques perturbations. Les interventions de Harding dans le passé influencent le destin des grands artistes et bouleverse leur devenir. Vincent Van Gogh connaîtra ainsi une brillante carrière dans la lutte ouvrière au lieu d’être l’artiste maudit que nous connaissons. Rembrandt sera jugé pour proxénétisme et sacrilège ; il croupira en prison sans pouvoir peindre le moindre chef d’œuvre. Harding s’essaye à l’exercice inverse, rendre célèbre un obscur petit peintre méconnu. C’est drôle, inventif, surprenant, rudement bien construit, et divertissant à souhait. Et de plus, c’est une belle évocation de la vie de quelques grands peintres. « Harding was here », premier tome, par Adam et Midam, aux éditions Quadrants.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adam, midam, quadrants, harding was here |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.