30/06/2009

Antonia / All Watcher, T.1 / Desberg, Queireix / Le Lombard / coll.Troisième vague

Valeur sûre de la BD, « I.R.$. » se décline en une série parallèle intitulée « All Watcher ». All Watcher est le surnom d’une entité de l’ombre vers qui se dirigeraient des sommes considérables issues des échanges financiers mondiaux. Imaginez qu’une partie infime de toutes les transactions économiques de la planète se perdrait dans les rouages de la gigantesque machinerie internationale. Et si ces sommes générées par le système n’étaient pas perdues pour tout le monde… c’est le postulat de départ de cette nouvelle série dérivée. Dans ce premier tome, Antonia, une ravissante jeune femme, est confrontée à une organisation criminelle dont son père fait partie. Celui-ci s’est vu contraint de recruter sa fille. Antonia va chanceler suite au choc de la révélation des activités de tueur de son paternel. Pour la forcer à devenir tueuse elle aussi, les employeurs de son père vont lui tendre un piège. Dans ce scénario diabolique, nous retrouvons un certain Larry B. Max, agent de l’I.R.S. Tout comme sa série générique, « All Watcher » nous propose un récit rigoureusement documenté, mêlant action et réflexion. Une série qui devrait s’étaler sur sept tomes, et apporter un éclairage supplémentaire à certaines enquêtes développée dans « I.R.$. ». « Antonia », premier tome de « All Watcher », par Desberg et Queireix, au Lombard, collection Troisième vague.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : desberg, le lombard, troisieme vague, antonia, all watcher, queireix |  Facebook |

29/06/2009

Bon vouloir et loyauté / Antichristus, T.1 / Falba, Aleksic / Soleil

Antichristus est le surnom donné par les chrétiens à Napoléon Bonaparte dès lors qu’il entrait en conflit avec eux. A la fin du dix-huitième siècle, Bonaparte mène son armée vers Malte qui tombe rapidement. C’est une étape dans sa campagne d’Egypte. Mais son ambition dépasse celle d’accroître les frontières de l’Empire. Une véritable guerre fait rage entre le pouvoir de l’Eglise et celui de l’Etat. L’un des enjeux qui pourrait asseoir la suprématie de l’un sur l’autre trouve ses origines au temps des croisades, lorsque les Templiers dissimulent les mémoires de Jean de Villiers dans les fondations de la bibliothèque des Hospitaliers à Saint Jean d’Acre. Ce mémoire indiquerait où se trouve le fabuleux trésor des Templiers. Le Chevalier de Bonvouloir, chrétien papiste, n’a pas pu empêcher la prise de Malte mais compte bien contrecarrer les projets de Bonaparte. Les deux hommes vont pourtant trouver un terrain d’entente et faire route ensemble vers le Moyen Orient. Cette BD nous promet de riches développements narratifs. Mêlant habilement ésotérisme avec aventure, action, histoire et héroïsme, ce premier opus installe avec bonheur une série qui se démarque d’amblée des poncifs du genre. Côté dessin, la qualité globale fait bien vite oublier quelques maladresses. Une belle évocation d’un sujet rarement abordé : « Bon vouloir et loyauté », premier tome de « Antichristus », par Falba et Aleksic, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, falba, bon vouloir et loyaute, antichristus, aleksic |  Facebook |

28/06/2009

Été / Basile et Melba, T.2 / Domecq / Glénat / coll.Tchô ! La collec’

Après une saison printanière détonante, notre duo aussi inséparable que différent revient pour le plus grand plaisir des jeunes. Basile est un garçon studieux, issu d’un milieu aisé, quant à Melba, elle est une fille un peu cancre, issue d’une famille nombreuse de la classe moyenne. Leurs aventures débutent à l’arrivée d’un colis contenant une étrange créature verte, commandée par Melba. Improvisant totalement sa garde, le jeune garçon recourt à toutes les ruses possibles pour le cacher à sa gouvernante, Bing Qing. Dépassé par les événements, Basile tente en vain de demander de l’aide à Melba, bien trop occupée depuis l’arrivée des triplés. Basile fait alors appel à son amie Lily qui tombe sous le charme de la petite créature prénommée Mu. Entre deux concerts des Chaussettes Moisies, Melba déclenche chez Lily une envie de vengeance… Tout en fraîcheur, cet album plaira sans aucun doute aux plus jeunes. Les personnages sont surprenants mais surtout attachants et les couleurs acidulées attirent l’œil. Le récit dynamique se lit agréablement et les graphismes simples mais sympathiques font de cet album un incontournable de l’été ! « Été », second tome des aventures de « Basile et Melba », par Mathilde Domecq, est publié aux éditions Glénat, dans la collection Tchô ! La collec’

 

BD commentée par Maïté Vanneste

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, tcho la collec, te, basile et melba, domecq |  Facebook |

27/06/2009

Le sabre de Shibito, T.5 / Kakurai, Kikuchi / 12Bis

Dans le Japon médiéval, la guerre civile fait rage. Shibito, un samouraï légendaire, est ressuscité afin de régner sur le pays tout entier, lui apportant enfin la paix. Tandis que Katagiri et les enfants reçoivent une terre pour y vivre, Shibito décide de les quitter. Les deux mystérieux moines, dont l’un se fait appeler Kichihôshi, viennent alors à la rencontre de ce dernier et se livrent à un duel sans merci. Les deux pseudo-moines une fois enterrés, Shibito poursuit sa route. Peu après le combat, le marionnettiste Ranken redonne vie à Kichihôji, le destinant à anéantir Shibito. Alors que Ranken et Shibito croisent le fer, des nouvelles de la princesse Yuri leur parviennent. La cérémonie de son mariage avec le puissant Naiginokami a lieu le jour même. Bien décidés à faire annuler la cérémonie, Ranken et Shibito envoient Kichihôji chez la princesse. Ce dernier, qui n’est autre que le seigneur Nobunaga Oda, semble être parfait pour cette mission ! Ce nouvel opus apporte son lot de réponses face aux questions accumulées lors des tomes précédents. Toutefois, un certain flou demeure et le voile révélant les tenants et aboutissants de l’intrigue n’est qu’à peine levé. Côté graphismes, ce manga médiéval-fantastique présente quelques soucis, notamment dans les scènes de combat où les personnages semblent gênés par les cases. Le cinquième tome de la série « Le sabre de Shibito », par Missile Kakurai et Hideyuki Kikuchi, est paru aux éditions 12Bis.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 12bis, le sabre de shibito, kakurai, kikuchi |  Facebook |

26/06/2009

Le Chemin de Gloria / I.R.$., T.11 / Desberg, Vrancken / Le Lombard / coll.Troisième vague

L’I.R.S., Internal Revenue Service, c’est le fisc américain. Suivre le quotidien d’un héros de BD qui soit un agent de l’I.R.S. n’est pas a priori passionnant. Et pourtant, Ce Larry Max est loin de rester à son bureau poussiéreux à éplucher des dossiers de chiffres, il ne harcèle pas non plus les honnêtes citoyens pour des erreurs dans leur déclaration. Larry Max est un homme de terrain. Il traque les gros fraudeurs. Ses proies sont des malfrats de haut vol, qui brasse des millions et même milliards de dollars. L’origine de ces fonds est la plupart du temps douteuse. Les moyens nécessaires pour coincer ces criminels de la finance sont considérables. Mais le principal atout de Larry Max, c’est sa faculté de déduction et de jugement. Il saut où fouiner pour débusquer les preuves. Il a aussi le sang froid pour affronter manu militari les coupables. Mais Larry reste un être humain avec ses faiblesses. La solitude est l’une d’elles. Dans ses moments de désarroi, Larry téléphone à Gloria, une charmeuse professionnelle de la messagerie rose. Mais ce n’est pas pour parler de sexe qu’il appelle Gloria, c’est pour avoir une oreille bienveillante sur l’épanchement de ses états d’âmes. Larry dissimule aussi en lui une profonde douleur depuis le décès de ses parents. « Le Chemin de Gloria », onzième tome de « I.R.$. », par Desberg et Vrancken, aux éditions Le Lombard, collection Troisième vague.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : desberg, vrancken, le lombard, troisieme vague, i r, le chemin de gloria |  Facebook |

25/06/2009

Nous revoilou !! / Nini Patalo, T.5 / Mandel / Glénat / coll.Tchô ! La collec’

Après plus de deux ans d’attente, voici enfin la suite des aventures déjantées de Nini Patalo et dans un tout nouveau format. Tandis qu’André fait la connaissance de son voisin, Jean-Pierre devient présentateur d’un jour dans son émission favorite « à fond de cuisine ». Nini tente quant à elle de vaincre sa peur du noir et Fritoune met au monde de ravissants petits légumes. L’énigme sur l’origine des mini-pingouins nettoyeurs de réfrigérateur est tout particulièrement mise en valeur mais lorsque la Mort se rebelle, le monde est rapidement plongé dans le chaos. Vous l’aurez compris, l’univers complètement décalé de Nini a de quoi vous faire perdre la tête, mais avec le sourire ! Plus petit mais avec beaucoup plus de pages, l’album se présente dans un format souple rose bonbon. Les gags s’enchaînent et sous nos yeux ébahis, le quotidien de Nini surprend. D’allure enfantine, l’histoire se révèle plus profonde. Les différents personnages qui entourent notre héroïne apportent chacun une touche d’absurde. Qu’on se rassure, fraîcheur, créativité et humour sont à nouveau au rendez-vous. Les dessins très épurés, un brin classiques, offrent une bonne lisibilité. Le tout forme un album efficace qui se laisse lire avec plaisir ! « Nous revoilou !! », cinquième tome de la série « Nini Patalo », par Lisa Mandel, est paru aux éditions Glénat, collection Tchô ! La collec’…

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, nous revoilou, nini patalo, mandel, tcho la collec |  Facebook |

24/06/2009

Megan / W.E.S.T., T.5 / Dorison, Nury, Rossi / Dargaud

W.E.S.T., ce sont les initiales de la Weird Enforcement Special team, une organisation occulte à la limite de la légalité qui œuvre sous les ordres directs mais très discrets de la Présidence des Etats-Unis. A la tête de ce groupe se trouve Morton Chapel, un homme de poigne et de caractère qui a démontré ses capacités à faire face aux pires entités démoniaques. Mais le pire des démons, c’est souvent celui qui se cache au fond de nous. Chapel est visiblement en proie à de graves cas de conscience. Il aurait assassiné son épouse et serait en passe d’attenter aux jours de sa fille, déjà durement touchée psychologiquement. Si cette histoire toute personnelle du héros apparaissait en filigrane prononcé des premiers épisodes de la série, elle occupe cette fois la place centrale du récit. La jeune fille est en réalité bel et bien possédée, comme sa défunte mère, par un démon très puissant. Morton Chapel sera confronté à des choix douloureux pour vaincre cet ennemi redoutable et sauver sa fille. L’ambiance, glauque et morbide à souhait, imprime à cette BD un cachet unique, densément envoûtant. Le malaise qui étreint le lecteur ravira les amateurs de sensations. Le dessin d’une grande maîtrise se trouve magnifié par une mise en couleurs directe de toute beauté. De l’action et du surnaturel : « Megan », cinquième tome de « W.E.S.T. », par Dorison, Nury et Rossi, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, nury, rossi, dorison, megan, w e s t |  Facebook |