29/06/2009

Bon vouloir et loyauté / Antichristus, T.1 / Falba, Aleksic / Soleil

Antichristus est le surnom donné par les chrétiens à Napoléon Bonaparte dès lors qu’il entrait en conflit avec eux. A la fin du dix-huitième siècle, Bonaparte mène son armée vers Malte qui tombe rapidement. C’est une étape dans sa campagne d’Egypte. Mais son ambition dépasse celle d’accroître les frontières de l’Empire. Une véritable guerre fait rage entre le pouvoir de l’Eglise et celui de l’Etat. L’un des enjeux qui pourrait asseoir la suprématie de l’un sur l’autre trouve ses origines au temps des croisades, lorsque les Templiers dissimulent les mémoires de Jean de Villiers dans les fondations de la bibliothèque des Hospitaliers à Saint Jean d’Acre. Ce mémoire indiquerait où se trouve le fabuleux trésor des Templiers. Le Chevalier de Bonvouloir, chrétien papiste, n’a pas pu empêcher la prise de Malte mais compte bien contrecarrer les projets de Bonaparte. Les deux hommes vont pourtant trouver un terrain d’entente et faire route ensemble vers le Moyen Orient. Cette BD nous promet de riches développements narratifs. Mêlant habilement ésotérisme avec aventure, action, histoire et héroïsme, ce premier opus installe avec bonheur une série qui se démarque d’amblée des poncifs du genre. Côté dessin, la qualité globale fait bien vite oublier quelques maladresses. Une belle évocation d’un sujet rarement abordé : « Bon vouloir et loyauté », premier tome de « Antichristus », par Falba et Aleksic, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, falba, bon vouloir et loyaute, antichristus, aleksic |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.