22/05/2009

Naja, T.3 / Bengal, Morvan / Dargaud

Naja est la tueuse numéro trois d’une organisation criminelle de top niveau. Le souci, c’est que Max, le tueur numéro un, a un contrat sur elle. Le numéro deux va ici faire parler de lui. Après le combat entre Naja et Max dont aucun n’est vraiment sorti indemne, Max doit faire face au numéro deux. Naja, quant à elle, se remet de ses blessures en Suisse, dans un lieu paisible. Nous découvrons un peu plus sa personnalité grâce à l’assassinat sauvage de son compagnon par le numéro deux. Elle a en effet la lourde tâche d’annoncer son décès à sa mère, ce qui donne lieu à une petite incursion dans le passé de Naja. Mais Naja a changé. Elle est devenue insensible à la douleur morale. Il faut préciser qu’elle est également insensible à la douleur physique et que, seul un homme mystérieux est capable de lui procurer des sensations. Naja l’appelle tout simplement « il ». Nous n’en saurons pour l’instant pas beaucoup plus. L’intrigue se développe avec retenue, à l’inverse de l’action qui éclate littéralement les cases à un rythme insoutenable. Le style graphique très dépouillé et un peu manga participe à cette rapidité. Les éléments se mettent en place au compte goutte pour nous promettre un final percutant. La voix off, véritable personnage à part entière de ce récit, montrera peut-être enfin son visage. Le troisième tome de « Naja » est paru aux éditions Dargaud. Il est signé Bengal et Morvan.


BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, morvan, bengal, naja |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.