11/05/2009

Le Chant du Pluvier / Laprun, Béhé, Surcouf / Delcourt

C’est une histoire toute simple et pourtant incroyablement riche qui débute paisiblement mais tristement en cette journée comme une autre dans le Béarn, une région rurale de France. C’est une famille normale confrontée au deuil de la maman à l’issue d’une longue et incurable maladie. Les deux enfants sont adultes. Tandis que le fils est parti voler de ses propres ailes, la fille est restée dans le giron familial. Elle est la chouchou du père, Bernat, un homme d’un certain âge. Son fils Guilhèm arrive trop tard ; les funérailles sont terminées. Les relations n’ont jamais vraiment été au beau fixe entre frère et sœur. Alors, quand Guilhèm invite son père à l’accompagner au Groenland, sa sœur s’y oppose. Contre toute attente, Bernat accepte la proposition. Arrivé au Groenland, il découvre un monde radicalement différent du Béarn. Les gens y sont chaleureux, à l’inverse du climat glacial extrême. Et puis, c’est surtout l’occasion pour Bernat et Guilhèm de se découvrir. Le père et le fils ne se connaissent pas vraiment. C’est une formidable leçon de vie qui nous est contée dans ce récit touchant qui sonne juste. Les paysages sont admirablement rendus et immergent pleinement le lecteur. La thématique n’est pas aisée à développer et les auteurs s’en sortent avec les honneurs. Une BD optimiste faite de simplicité : « Le Chant du Pluvier », par Laprun, Béhé et Surcouf, aux éditions Delcourt.


BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delcourt, behe, le chant du pluvier, laprun, surcouf |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.