11/04/2009

La main du prophète / Les aigles décapitées, T.21 / Pierret / Glénat / coll.Vécu

La noble quête d’Hughes de Crozenc se poursuit dans ce nouveau tome de la désormais célèbre fiction historique. À la fin de l’hiver mille deux cent soixante deux, Hughes tente de rejoindre son fils, Sigwald qui lui-même est au trousse d’Al Mansour. Arrivé non loin du château de Noirlac, Hughes parvient à rejoindre les troupes du roi assiégeant la forteresse. Sigwald, le fils d’Hughes est soupçonné d’être un espion et est maintenu prisonnier. Il reste seulement deux jours à Hughes afin de trouver une solution pour le libérer. Découvrant par hasard un tunnel de sape, il lui faudra faire appel à toute la science apprise lors de sa captivité en terre musulmane pour offrir aux soldats du roi un avantage décisif. Cette excellente série continue son bonhomme de chemin, offrant encore une fois un scénario réussi, bien que moins palpitant. Seul au commande depuis près de trois ans, Michel Pierret et son souci du détail restituent parfaitement l’époque médiévale. La narration est fluide et il n’est pas nécessaire d’avoir relu tous les albums précédents pour comprendre l’histoire. C’est toujours un réel plaisir de s’immerger dans les aventures de sir Hughes, même si on espère qu’un jour il trouvera la paix. « La main du prophète », vingt-et-unième tome de la série « Les aigles décapitées », par Pierret, est paru aux éditions Glénat, collection Vécu.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, pierret, vecu, la main du prophete, les aigles decapitees |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.