03/03/2009

L’affaire du Rideau Bleu / Les Quatre de Baker Street, T.1 / Djian, Legrand, Etien / Vents d’Ouest / coll.Hors Collection

Ce récit se situe dans le Londres de l’époque victorienne, rendue célèbre par Jack l’Eventreur et Sherlock Holmes. Si la noirceur de Jack transpire dans ces pages, c’est la lumière de Sherlock qui aura le dernier mot. Trois gosses des rues survivent dans cet univers dangereux. Ils y ont trouvé leurs ressources. Leur connaissance du milieu leur a même permis de décrocher un petit job. Leur employeur ponctuel n’est autre que Sherlock Holmes. Le célèbre détective fait appel à Billy, Charlie et Black Tom pour collecter des informations dans les bas-fonds, parmi la racaille. Un jour, une petite marchande de fleurs se fait kidnapper sous les yeux de Black Tom qui en est amoureux. Les trois gamins vont devoir se débrouiller tout seuls et se montrer digne des leçons apprises de Sherlock, justement parti à l’étranger. Ils vont mener leur enquête auprès des pires canailles de l’East End. Le dessin, fluide et beau, est mis en valeur par des variations de plans dynamiques. Une remarquable documentation apporte une belle crédibilité au récit. Quant au  scénario, il déborde d’astuces, tout en retenue. Cette BD rythmée a trouvé le ton juste entre la légèreté de l’enfance et le sérieux du sujet, les conditions de vie exécrables à cette époque. « L’affaire du Rideau Bleu », premier tome des « Quatre de Baker Street », par Djian, Legrand et Etien, aux éditions Vents d’Ouest.


BD commentée par Marc Descornet

Les commentaires sont fermés.