28/02/2009

Paracuellos / Gimenez / Fluide Glacial

De prime abord, cette BD semble bien comique avec son graphisme hérité de celui de Marcel Gotlib. Et puis, au fil des cases, on est rapidement invité à revoir son jugement. C’est une histoire tragique qu’il nous est donné de lire. L’auteur se met en scène. Il y raconte son enfance au sein d’un internat de l’assistance publique pendant l’époque franquiste en Espagne. Chacune des anecdotes de ce recueil est un témoignage de la vie tourmentée d’un orphelin soumis aux brimades de toutes parts, des bonnes sœurs et de ses camarades d’infortune. Le petit Carlos est attachant, naïf, livré à lui-même et désespéré. L’avenir d’un gamin brisé comme lui ne peut être que sombre. Pourant Carlos Gimenez est devenu l’un des grands noms de la BD. C’est probablement sons sens de l’humour et de la dérision qui l’a sauvé. C’est cette même qualité qui lui a permis de nous livrer ce terrible récit, cette tragi-comédie humaine. On aurait du mal à croire à tout ce qui y est dit s’il n’y avait pas cette indubitable sincérité dans le propos. La survie d’un petit garçon, devenu ado puis adulte, voilà ce qui nous est donné de voir ici. Cette BD ne manque pas de noirceur, vous l’aurez compris. Elle a été écrite et dessinée avec des rires et des larmes. Cette intégrale doit être consommée avec modération, sous peine de déprime. Une véritable leçon de vie : « Paracuellos », par Carlos Gimenez aux éditions Fluide Glacial.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gimenez, paracuellos, fluide glacial |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.