07/02/2009

Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps / Florence Cestac, Jean Teulé / Dargaud

Monsieur et Madame Ninduab voulaient une jolie petite fille mais ils ont eu un garçon tout vilain. Atteint de la poliomyélite, Jean-Charles a la jambe droite atrophiée. Après une série d’opérations, sa jambe est allongée mais le fait beaucoup souffrir. Popeye devient le héros de sa jeunesse, alors qu’il est constamment brimé par d’autres jeunes de son quartier. Heureusement, sa grand-mère l’accueille à bras ouverts lorsque Jean-Charles monte à Paris. Là, il se lance dans la carrière d’auteur de BD sous le pseudonyme de Charlie Schlingo. Souffrant toujours de la jambe et du dos, Charlie passe sa vie à tomber dans tous les excès. Il buvait énormément, jusqu’à ce que sa santé s’en ressente. Charlie se bagarrait quand l’envie le prenait, se droguait et ne se gênait pas pour déféquer sur les salades de l’épicier en bas de son immeuble. Sa carrière en tant qu’auteur a donné naissance à une douzaine d’ouvrages truffés de références graphiques. Revendiquant son humour idiot, Charlie avait la particularité d’inventer du vocabulaire tels que ‘gaspature’ ou ‘brutalitude’. Portrait de ce poète déglingué, cet album en noir et blanc redonne vie à cet incroyable bonhomme décédé en deux mille cinq. Établi d’après de nombreux témoignages recueillis, le résultat est dense mais reflète de manière honnête l’époustouflant destin de Charlie Schlingo. « Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps », par Florence Cestac et Jean Teulé, est publié aux éditions Dargaud.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, teule, je voudrais me suicider mais j ai pas le temps, cestac |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.