04/02/2009

Natty, T.2 / Melvil, Corbeyran / Dargaud

Princesse d’Orchidhistan, Natty fait partie de la caste fleurie. Fuyant un mariage imposé, elle s’est réfugiée dans la ville basse. Chaque jour, Natty déambule dans les sombres ruelles et chaque nuit, elle fait de terribles cauchemars. Parmi les intouchables, la jeune princesse est elle aussi victime de la lèpre ronceuse. Sans soleil, sa peau se flétrit et devient grise, et ses cheveux deviennent ternes et secs. Livrée à elle-même depuis la disparition de son ami Sami, Natty erre sans but. Un jour, son chemin croise celui d’un kool, créature sacrée et vénérée. Révoltée par l’attitude de l’animal qui n’hésite pas à s’asseoir sur un homme, Natty tente de se faire entendre. Peine perdue, l’animal ne bouge pas mais mange les champignons laissés à Natty par Sami. Contre toute attente, le kool devient comme fou mais semble obéir à la princesse. Alors que les gardes du palais se mettent à sa recherche avec l’aide de sa chèvre, Gaai, Natty retrouve Sami qui s’est échappé. Tous deux parviennent au niveau supérieur et profitent du rayon de soleil. Natty et Sami arrivent à point nommé pour assister à l’attaque du palais par les prétendants éconduits. Ce récit, plutôt destiné à la jeunesse, est indéniablement influencé par la culture indienne. L’univers est original, bien construit et entraînant. Côté dessin, il est coloré et agréable à l’œil même si certaines cases manquent de détails. Le second et dernier tome de « Natty », par Melvil et Corbeyran, est disponible aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

08:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.