04/02/2009

Le diable des sept mers T.2 / Hermann, Yves H. / Dupuis / coll.Aire libre

L’incursion des Hermann, père et fils, dans l’univers des pirates se révèle des plus surprenantes. Nous sommes au début du dix-huitième siècle. Une riche plantation de la Caroline du Sud est convoitée par une bande de flibustiers avec à leur tête le Diable des sept mers, un pirate de la pire espèce. A propos de tête, il va perdre la sienne sur l’échafaud et la plupart de ses compagnons vont être pendus. C’est là que le récit bascule. Ce récit d’aventure maritime s’enrichit d’une dimension surnaturelle. Les pirates reviennent tous à la vie, ou presque. Et c’est une armée de morts vivants qui se déchaîne. Ils vont tenter de récupérer le trésor du Diable des sept mers. La résurrection des pirates tient en une logique toute diabolique. Elle nous est révélée à la fin de l’histoire. La conclusion est de toute beauté, mais comment aurait-il pu en être autrement ? Hermann se surpasse une fois de plus en couleurs directes, s’appropriant et magnifiant un univers auquel il ne s’était pas encore frotté. Le scénario ciselé de Yves exploite à merveille l’imaginaire lié au genre en y distillant avec harmonie ses propres envies. Le résultat emmène le lecteur sur des rivages paradisiaques, même si le diable n’en est jamais très éloigné. « Le diable des sept mers », deuxième partie, par Hermann et Yves H., aux éditions Dupuis, collection Aire libre.


BD commentée par Marc Descornet

 

08:15 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupuis, hermann, aire libre, le diable des sept mers, yves h |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.