28/01/2009

Ernest / Gus, T.3 / Christophe Blain / Dargaud

Le western est un genre qui a déjà été visité de multiple smanières. Oser proposer une histoire de cow boys est hautement risqué à l’heure actuelle. Les pièges sont nombreux, les clichés tous éculés, les redites sont légions. Christophe Blain a osé le faire et ne s’y est pas cassé les dents. Gus, son héros, est un roi de la gâchette, un peu comme Lucky Luke, mais c’est aussi un grand sentimental qui ne maîtrise pas toujours ses émotions. Gus est aussi un grand séducteur. Nous le retrouvons dans cet album du temps de sa jeunesse, brûlant d’un ardent désir pour les jolies dames. C’est l’époque où Gus veut se forger une rude réputation et où il n’hésite pas à explorer des voies périlleuses. Il devient donc joueur professionnel puis mercenaire, de préférence défenseur des plus faibles. C’est ainsi que des fermiers font appel à ses services pour les débarrasser d’une bande d’hors la loi qui les terrorise. Lors de la confrontation, Gus n’en mène cependant pas large, mais miraculeusement, les malfrats s’éclipsent. Un mystère parmi d’autres qui montre toute l’étendue du moteur narratif de Blain, les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être. Tout en cultivant un humour décalé, l’auteur donne beaucoup de cohérence à son récit, jouant sur la psychologie des protagonistes. Quant à Ernest, c’est un patron de saloon au passé trouble. « Ernest », troisième tome de « Gus », par Christophe Blain, aux éditions Dargaud.


BD commentée par Marc Descornet

12:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christophe, dargaud, ernest, gus, blain |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.